Digérer ses émotions, lien cerveau-intestin

Ce qui m’a vraiment aidé à me connecter à mon corps et à l’aimer ? Ecouter ses signaux & faire preuve de bienveillance envers lui ! Toutes sensations, émotions, envies ont une signification bien particulière. Digérer ses émotions signifie les accepter et les laisser s’exprimer !

J’ai en effet découvert, les dernières années, que prendre soin de mon ventre, le centre des émotions, était primordial ! En lui offrant une alimentation saine et gourmande. Mais aussi en lui envoyant de bonnes ondes.

Aujourd’hui quand « ça me prend aux tripes » je respire et observe ce qui ne va pas. Souvent, pour ne pas dire à chaque fois, mes ballonnements ou troubles du transit sont simultanés à des angoisses, peurs, doutes, de la tristesse ou du stress. C’est rarement un hasard !

DIGESTION & ÉMOTIONS : QUEL LIEN ?!

Le ventre est désormais assez largement reconnu par la communauté scientifique ET par le grand public comme notre deuxième cerveau !

Pourtant, en pratique qu’est ce qui m’empêche de “digérer mes émotions” ?

Dans une société qui promeut réussite et diplômes …
Nous avons appris à mettre de côté nos émotions, sensations et intuitions ! 

On oublie de s’écouter ! Si tel était le cas, notre productivité individuelle serait alors plus fluctuante (pourtant pas moindre !) et notre humeur plus changeante ! Et si nous prenions du temps pour nous au quotidien au lieu de répondre aux demandes constantes d’autrui ? Serions-nous égoïstes ou juste plus épanouis avec soi-même et avec les autres ?

Pourquoi il faut s'accepter

Pour comprendre l’impact de la reconnexion à ses émotions, découvre ce résumé détaillé expliquant comment je suis passée du rejet à l’amour de moi ! Et tout cela avec une meilleure digestion en parallèle !

Celles et ceux qui ont commencé à nous éclairer sur le lien cerveau-intestin !


Tu as dû entendre parler de ce livre, “le charme discret de l’intestin”, un vrai best-seller !

D’ailleurs, s’il est toujours vente n°1 dans la catégorie science sur amazon ce n’est pas un hasard ! Sans surprises, mieux digérer est une préoccupation pour de très nombreuses personnes ! 

 

Premièrement : les inconforts digestifs récurrents sont un lourd fardeau !

Ils nous pompent de l’énergie et nous irritent dans tous les sens du terme ! D’ailleurs, le terme de syndrome du côlon IRRITABLE en dit long

 

Deuxièmement : SEs inconforts et maladies digestives se multiplient.

Le syndrome du côlon irritable / colopathie fonctionnelle touche par exemple 15% de la population ! Et, on me le répétait en médecine : les patients n’écoutent plus le médecin sans réfléchir ! Il s’informent et se forment même !

L’essor des médecines et traitements naturels s’inscrit ainsi dans cette quête de vérité et de connaissance de soi. De plus, suite aux scandales pharmaceutiques (du style médiator, la pilule diane35…), aux listes d’effets secondaires sans fin et à l’envie de naturel, nombreux sont ceux qui se tournent vers les plantes, huiles essentielles, le bicarbonate, l’argile, le curcuma … ! Le fait de prévenir plutôt que guérir commence aussi à être intégré dans les habitudes (avec une alimentation riches en fruits et légumes, les infusions, massages, l’activité sportive…) !

Bref, nous sommes de plus en plus nombreux à nous interroger et à nous intéresser aux liens alimentation-stress-médication-digestion !

 

Troisièmement : nous ressentons tous un besoin de retour au “palpable”! 

Et oui c’est un des effets de cette l’ère du numérique et de la recherche de productivité constante !  S’il est facile de s’échapper à l’autre bout du monde, il est plus difficile de s’échapper de son mental stressé constamment en pilote automatique ! Lorsque tu dis avoir l’estomac noué, tu cherches bien à exprimer que tu es angoissé ? A vrai dire, le stress a même été démontré comme une des causes possibles des ulcères !

 

Dernièrement : le ventre est devenu un temple de la forme… Enfin, un complexe surtout !

Tous les magazines parlent du dernier régime ventre plat à la mode, d’exercices miracles et affichent des mannequins hyper minces (voir vraiment maigres) et retouchées !

Ce dernier point n’est donc pas le plus positif ! La première préoccupation concernant notre ventre devrait être son bien-être. Bien le nourrir et bien digérer pour être serein et énergique. Les tablettes de chocolat on s’en fiche ! On les mange plutôt hahaha !

Le plus important est véritablement d’avoir un ventre souple, sans tension ! De plus, des muscles abdominaux profonds toniques sont LA condition au bon maintient des organes et à un transit régulier !  Pour cela, la respiration abdominale, le yoga, la marche rapide, la natation ou encore le stomach vaccum sont absolument parfaits !

Nombreuses sont donc les raisons de s’intéresser à ce qui se trame dans notre bidon ! Le sujet ” digérer ses émotions ” est si vaste car émotions et digestion sont étroitement liées ! Je consacrerai le prochain article au cercle vicieux qui les unie. Et comment en faire un cercle vertueux évidemment !

Voici une vidéo de l’auteur de ce livre, Giulia Enders, justement, qui t’explique les pouvoirs du système digestif de façon si claire, décomplexée et agréable !

 

Pour aller plus loin et aborder le sujet de façon très scientifique, je te conseille aussi ce livre, par Emeran Meyer, gastroentérologue, neuroscientifique, documentariste et professeur aux départements de médecine, de physiologie et de psychiatrie à la David Geffen School of Medicine à UCLA.

 

Pour comprendre l’importance digérer ses émotions, laisse-moi te dire une chose :

se connecter à ses émotions

Avant je ne m’acceptais pas, voulais sauver tout le monde et faire le plus possible pour enfin être fière de moi ! Mais je n’y arrivais pas.

Et pour cause : je devais me sauver d’abord !

Pourquoi résistes tu à tes émotions ?

Parce que les gens se retournent agacés sur toi lorsque tu ris trop fort. Parce que pleurer c’est pour les faibles. Parce qu’être susceptible c’est agaçant. Parce qu’être fière c’est prétentieux !

Bref, cacher moi ses émotions que je ne saurais voir !!! 🙅‍♀️

Petite, mon hypersensibilité me dérangeait déjà car on me répétait que j’étais une “précieuse ridicule ” ! Etant très solitaire, je pouvais m’exprimer sans être dérangée et mes poupées avaient le droit d’être émotives aussi donc parfait !

Mais, en grandissant, j’ai écouté les jugements et j’ai essayé de rentrer dans le moule. Mais moi je préfère les cookies ! 

Bref, j’ai bien caché ses émotions !

Puis vous connaissez la suite de mon histoire : anorexie, dépression, surinvestissement dans les études …

J’ai en effet été contrainte par mon corps de ralentir et d’examiner ma conscience et mon inconscient. ET APPRENDRE A M’ECOUTER !

Les troubles digestifs et cauchemars se sont alors évanouis !

La faim et la joie de vivre ont pu éclore simultanément !

Heureusement d’aujourd’hui tout ça c’est fini !

Je ris, je pleure, je crie !

Je m’exprime & croque la vie à pleines dents ! 

 

Comme je le disais, la considérable augmentation de la fréquence des maladies digestives (organiques ET fonctionnelles) et autres maladies inflammatoires va de pair avec la tendance du « SLOW » (ralentir). Tendance démontrée par l’essor des applications de méditation, parallèlement au retour aux médecines naturelles et holistiques, la nette progression du bio en alimentation comme en cosmétiques …

Mais quel hasard ! Le monde chercherait il à digérer ses émotions hahaha ?

Manger mieux, être plus détendu.e et à l’écoute de soi, choisir des produits plus naturels pour se tartiner la peau … aurait ce un effet sur la reconnexion au corps ? A être plus nous-mêmes ? … A nous exprimer ? A suivre 😉

 

C’est avec grand plaisir que je te répond à tes commentaires et messages sur instagram !
A ton tour de partager cet article pour diffuser les clés de l’acceptation de soi  !

Bisous à toutes et à tous !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier